Domaine de la famille de Noldor


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La balade de l'homme et de la jeune fille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La balade de l'homme et de la jeune fille   Ven 19 Aoû 2011 - 22:50

La route. Charles la connaissais bien à force. Ou plutôt, les routes et chemins. Effectivement, cela faisais maintenant plus d'une dizaine d'année qu'il alternais entre les défenses de provinces, les escortes de personnalités plus où moins importantes et les aller-retours à la Capitale. Il ne s'était jamais vraiment habitué à ne pas toujours être propre, ayant été élevé avec une hygienne stricte, ou de dormir sur des paillasses inconfortables dans de très mauvaises conditions, mais aussi et surtout de tuer. Durant ces années, on lui avais montré de force ce que les hommes faisais de pire, alors que lui sacrifiais énormément pour des principes que personne ne respectais.
Il était arrivé quelque peu ébranlé en Alençon, à la recherche de gens qui comptais pour lui à l'époque. Alors qu'il goûtais au repos auquel il aspirais depuis quelques temps, voilà que le démon de la route le repris ! Réfléchissant à ce qu'il pourrais faire sans trop s'éloigner d'Alençon, il se dit que la visite de l'Orléanais lui procurerais le plaisir de la route et de la visite d'un Duché qu'il ne connaissais que très peu et des rencontres certainement agréables qu'il ferais des habitants.

Mais d'habitants il n'y avais pas ! Une grande déception le suivais alors qu'il allais de ville en ville en espérant rencontrer des personnes intéressantes, comme on lui avais confié avant son départ. Heureusement, il y avais les voyageurs. Dans ces personnes, son attention avais été attiré par une jeune femme, qui semblais bien éduquée et de famille noble, mais qui voyageais étonnamment seule vers une destination inconnue. Elle lui avoua après quelques questions qu'elle étais partie sans prévenir personne. Finalement après quelques argumentations, il en étais arrivé la convaincre de la ramener chez elle, et le matin suivant il avais fait préparer son cheval à la robe noire pangarée nommé Huec pour le départ vers le Berry, lui aux commandes et elle derrière lui, ou elle sur le cheval et lui a pied, bride en main. Il avais fait passer le mot pour que d'éventuelles armées les laisse tous deux passer, puis se dirigea vers le domaine familial à force de questions et d'indications de la jeune femme. Les grilles étaient finalement en vue.

- Damiselà Agnès, je crois que nous somme arrivés n'est-ce pas ? Êtes-vous heureuse d'être enfin rentrée chez vous ?

Lui étais heureux de visiter des terres qu'il n'avais jamais foulé, cela lui suffisais en soi. Mais pouvoir en plus rendre service, c'était des plus agréables. Le garde étais en vue, faisant quelques pas vers eux pour faire son travail. Il jeta un petit regard amusé a Agnès et lui laissa de la mains s'annoncer au lieu qu'il ne le fasse.
Revenir en haut Aller en bas
Agnesia

avatar

Messages : 143

MessageSujet: Re: La balade de l'homme et de la jeune fille   Sam 20 Aoû 2011 - 9:00

Agnesia De Noldor, la petite dernière de la famille qui pourtant était bien éduquée et obéissantes envers les ordres de son père avait fuguée depuis quelques jours en partant du domaine et des terres berrichonne sans prévenir personne, ni même laissée un mot qui aurait pu rassurer. La raison de son comportement fut diverses choses accumulées de la famille, mais principalement la blessure que son parrain lui avait faites et l’ignorance qu’il avait par la suite envers sa personne, ce geste avait été la goutte de trop.
Son départ hâtif, la jeune fille avait laissé ses pas la mener vers du duché bourbonnais-auvergne ou elle s’était arrêtée plusieurs jours pour se reposer, découvrant ainsi les coutumes mais l’ambiance n’était pas vraiment chaleureux avec la guerre et apprenant que des berrichons se trouvaient a seulement deux villages, peut être même son père vu qu’il était dans l’armée, la décision de partir fut aussitôt prise en passant directement par le nord-est afin d’éviter le village et continuer son chemin en direction de la bourgogne pour traverser afin se de rendre dans la capitale du duché d’Orléans ou elle s’arrêta de nouveau dans une auberge pour plusieurs jours. Les quelques jours de repos, elle avait pu aller en taverne, espérant croiser quelques villageois mais personnes. Il y avait bien un homme qui passait souvent, seulement le comptoir semblait être l’unique but de sa présence. Fort heureusement, un voyageur s’était lui aussi arrêter quelques jours. La jeune fille avait pu converser plusieurs fois avec lui en se rapprochant peu à peu. Cet homme si charmant et curieux était d’une famille noble pareillement qu’elle…En apprenant cette nouvelle, sa réaction fut immédiate, comment une jeune fille noble et jeune pouvait voyager seule sur des terres autres que les siennes, c’était imprudent avec tous ceux qui pouvaient trainer sur les chemins ! il avait bien raison et agnesia se dévoila petit à petit lors des soirées passées en sa compagnie. Il lui avait même demander ou plutôt exiger d’écrire à son père pour lui donner des nouvelles., bien que au début hésitante, la jeune noldor décida avec raison de le de faire.
Après plusieurs discussions, la jeune fille se laissa convaincre en acceptant de le suivre et de le guider vers le domaine de son père. Elle se sentait en sécurité auprès de cet homme car c’était un homme d’arme et d’ailleurs durant une partie du voyage, elle se trouva derrière lui sur sa monture, posant sa tête sur son épaule et ses mains encerclant son corps pour se tenir certes mais aussi aimant ce rapprochement. Ses cheveux longs s’évader en arrière avec le vent, rien n’aurait pu briser cet instant si merveilleux. La fin du voyage, il avait décidé de la laisser sur sa monture et lui serait donc à pied..
Le temps s’était écoulée bien rapidement que les grilles étaient déjà en vue.


"J’ai peur de me retrouver en face de mon père"

Une angoisse prenait pouvoir sur sa personne a l’idée de se présenter devant son père. Il était adorable mais autoritaire quand des écarts de conduite se faisait. Elle regardait de ses yeux cette grille qui se rapprochait de plus en plus jusqu’à arriver devant celle-ci.

"Garde, laissez nous passer !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La balade de l'homme et de la jeune fille   Sam 20 Aoû 2011 - 9:33

Peur ? Son père serait-il si dur que cela envers elle ? Après quelques instants de réflexion, il se dit qu'il aurais très certainement fait de même dans le même cas, ne serais-ce que comme exutoire à sa propre angoisse. Mais c'était à cause de lui – ou grâce, c'est selon – qu'ils étaient maintenant présents sur les terres de son père. Il lâcha de sa main gauche la bride d'Huec et la posa sur la sienne pour la réconforter en souriant.

- Ne vous en faites pas, je suis sûr qu'il sera un peu fâché au début, mais qu'il sera vite très heureux et soulagé de vous revoir. Vous êtes tout de même partie sans rien dire, c'est une chose grave à faire. Mais pas impardonnable.

Puis il repassa la bride dans sa main gauche alors qu'Agnès faisais preuve d'une grande autorité. Il sourit légèrement de ce fait alors qu'il arrivais devant la grille, attendant que le pauvre garde houspillé fasse son travail alors que Charles le saluais d'une inclinaison de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Agnesia

avatar

Messages : 143

MessageSujet: Re: La balade de l'homme et de la jeune fille   Dim 21 Aoû 2011 - 10:02

La jeune fille installa son doux regard sur l’homme en ressentant sa main chaude sur la sienne, un geste rassurant et réconfortant tout en le percevant avec une grande écoute. Elle s’abandonna un instant dans ses pensées en se rappelant de sa grande sœur tallyas qui avait eu droit à la colère du vicomte lorsqu’elle avait commis l’irréparable par son comportement et son caractère si sauvage. Agnesia était bien différentes certes mais elle savait que son père n’estimerait pas son geste précipité surtout que le départ fut en période de grande guerre, une imprudence qui aurait pu lui couter la vie sur les chemins facilement étant frêle et sans armes. Reprenant peu à peu son esprit, elle acquiesça d’un léger mouvement de tête vers fall puis se concentra sur les gardes en leurs donnant l’ordre de les laisser passer et d’ouvrir la grille. Ceux-ci ouvrirent aussitôt ce qui permetta de pouvoir avancer dans la cour lentement. elle sur la monture et lui a pied toujours à côté. Son cœur continua de battre rapidement tout de même rien qu’en réalisant que bientôt elle devra affronter son père sur son imprudence.

« Voici le castel de mon père.. »

Elle se tourna en tendant ses bras pour placer ses mains sur ces épaules pour descendre lentement de la monture avec son aide. Elle se retrouva en face de lui dans une position bien rapprochée. Son regard se posa dans le sien avec une envie irrésistible de l’embrasser et savourer ces lèvres si délicieuses et chaudes mais laissa un simple sourire s’afficher sur ses lèvres afin de se retenir pour le moment. La présence de charles lui donnait une force intérieure pour la suite des évènements qui allaient se dérouler. Elle lui prit le bras avec tendresse et posa son regard sur cette grande porte en bois qui allait devoir être franchit.

« Nous pouvons encore reprendre le chemin… »

Elle le regarda sachant bien ce qu’il allait répondre et prit donc le pas lentement vers cette fameuse porte en sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La balade de l'homme et de la jeune fille   Dim 21 Aoû 2011 - 14:43

Le doux geste avais eu l'air de la calmer un peu ... Ou alors ce n'était qu'une façade, car il continuais de la sentir tendue dans ses mouvements. Alors que les gardes ouvraient la grille, il pu distinguer plus nettement le castel des Noldor et le domaine alentour, et sur une des piles de la grille il pu remarquer les armes de vicomte de son père. Voici un détail qu'Agnès avais omis de lui préciser, il allais devoir lui montrer le respect dût à une personne de ce rang s'il le rencontrais, ainsi qu'à sa famille. Sans y être totalement accoutumé, cela ne devrais pas lui poser trop de problème. Au paroles d'Agnès il tourna son regard vers elle pour la voir demander de l'aide pour descendre. Il répondit bien volontiers et la pris par la taille pour la soutenir. S'ensuivit un moment de flottement et d'hésitation mutuel, qu'il refoula en souriant doucement lui aussi. Elle lui avais pris le bras, ou plutôt il le lui avais laisser, et se demanda comment cela pourrais être pris par une personne extérieure. Surement de la façon la plus évidente, qu'il lui faisais la cour. C'était en partie exact car il ressentais pour elle une grande affection, ce pourquoi il se laissais faire avec plaisir aux marques d'affections qu'il recevais en retour. Puis elle pris la parole.

- Nous pouvons encore reprendre le chemin…
- Ma chère Agnès, le chemin que vous devez suivre est devant vous, et non derrière vous. Une fois une décision prise il faut s'y tenir, et j'essayerais d'être auprès de vous. Sinon he bien, sachez que vous avez tout mon soutiens.


Il lui pris la main délicatement et lui fit un doux baisemain alors qu'elle n'avais pas attendu sa réponse pour continuer de marcher vers la porte.

- Conduisez, je sous en prie. Je vous suis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La balade de l'homme et de la jeune fille   

Revenir en haut Aller en bas
 
La balade de l'homme et de la jeune fille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petites blagues
» Homme-lézard vs guerrier du chaos
» En balade a GT1... Petites questions!
» 1500 points Homme lézard
» Homme bêtes impression , appréhension

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de la famille de Noldor :: Vicomté de Savigny - Château du Préau - Domaine de Gilgaalad et Ardegonde :: Entrée du Domaine - Le Grand Portail-
Sauter vers: