Domaine de la famille de Noldor


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arrivé d'un neveu, le frère de l'autre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexans de Noldor

avatar

Messages : 67

MessageSujet: Arrivé d'un neveu, le frère de l'autre...   Jeu 4 Juil 2013 - 20:45

Alexans avait passé un an chez les moines après la mort de ses parents et de son précepteur. Il en était tellement attristé qu'il préférait fuir chez les moines dans leur silence. C'est donc sans avertissement, en haillon et comme un vagabond puisqu'il avait fait voeux de vivre comme les moines, qu'il se rendit au château à pied mangeant ce qu'il pouvait et travaillant un peu partout pour gagner ses écus...

Ho, il était toujours fier d'être noble mais comme c'était son choix, il fallait le vivre jusqu'au bout. Avec de la chance il n'a rencontré aucun brigand, mieux encore, certains l'ont aidé à manger et à retourner chez lui. Il sera toujours reconnaissant des âmes charitables....

Voilà qu'il aperçoit au loin le château, le soleil frappait fort sur sa tête et il n'avait plus une goutte d'eau. Les gardes ne le reconnaîtront surement pas et ne croiront probablement pas qui il est. Rendu aux portes des grilles il regarde la garde.


Heummm, garde, ouvrez, je suis Alexans De Noldor, avertissez mon oncle et la famille que je suis de retour...

Comme il a toujours eu un ton autoritaire lorsqu'il était sérieux, il se disait que c'est peut-être ainsi qu'on le reconnaîtrait. Il n'avait pas vu son oncle depuis la mort de ses parents, évidement il espérait bien que son frère avait avertis la famille de sa retraite chez les moines durant l'année... Il espérait ne pas être réprimandé par son oncle mais en assumerait si cela devait arriver. D'un coup, épuisé de sa longue marche et assoiffé ses jambes fléchissent et tombe sur ses genoux.

Faites rapidement!

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Theodran de Noldor

avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: Arrivé d'un neveu, le frère de l'autre...   Sam 6 Juil 2013 - 8:03

"Un Cavalier qui surgit hors de la nuit, court vers l'aventure au galop ! Son nom, il le signe à la pointe de l'épée, d'un T qui veut dire Théo.. !"


.. Escorté par deux autres cavaliers, vêtus sobrement mais avec un insigne de "Croisés" cousu sur leur barda. Si on a le sens de l'observation, on ne peut les prendre pour de vulgaires brigands.
Les trois hommes chevauchent donc d'une vive-allure, visiblement pressés d'atteindre le Castel qui se dresse à présent à quelques lieux devant eux.
Depuis la Guyenne qu'ils quittèrent des jours plus tôt, ils ne s’arrêtèrent que quelques heures à peine en pleine nuit dans des auberges-relais pour se reposer et changer de chevaux.
Un voyage long, soutenu, éprouvant, mais rien de bien méchant à côté des heures de marche à travers les dunes ibériques qu'ils ont connu auparavant.

Devant les grilles du Castel du Préau, leur route semble obstruée par un individu, peut-on appelé cela "vêtu" ?, et à genoux qui semble mendier auprès de la Garde.

Cabrant sa monture d'une poignée ferme, le Noldor hausse le ton :


Hey Toi ! Manant ! Hors de nostre chemin ! Où tu passeras sous les fers de nos fiers destriers !

Une manière bien diplomatique signée Théodran, pour signifier tout simplement : faites donc place.
Forçant le passage, le Cadet interpelle la Garde à son tour :


Que l'on donne un godet d'eau et une pièce à ce vagabond et qu'on le fasse déguerpir !
Et surtout, va annoncer le retour de Théodran de Noldor, Nous sommes attendu.
Du foin pour nos chevaux, des rafraîchissements pour nos hommes ainsy qu'un bon bain pour Nous retirer cette foutu poussière seraient des plus appréciés..


Pas plus inquiété par la présence de ce "mendiant" qui n'est autre que son propre frère aîné qu'il n'a point reconnu dans un pareil état..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Constantin

avatar

Messages : 130

MessageSujet: Re: Arrivé d'un neveu, le frère de l'autre...   Sam 6 Juil 2013 - 12:51

Constantin descendait de son bureau, lentement, soulevant sa cape pour éviter de la faire traîner dans la poussière. Dans un cliquetis simple, sa croix pectorale (qu'il aurait du rendre depuis longtemps mais qu'il gardait comme un insigne honneur de "Monseigneur") se balançait sur son torse couvert d'une étoffe florentine en soie rouge. Voyant tout ce rassemblement devant les grilles, l'Archidiacre fit signe à deux gardes d'ouvrir. La famille Noldor n'était pas (encore) en guerre. Peut être cela adviendrait il un jour, mais pour l'instant elle était encore une des plus puissante et des plus influentes du Berry. Rien à craindre donc de quelques cavaliers ni d'un possible moine qui patientaient, là, à l'entrée. Constantin le savait, les visites en ce castel étaient fort nombreuses. Et les Noldor, en bons aristotéliciens, ne risqueraient pas de manquer à leur réputation d'hospitalité.

Ouvrez donc, je vous prie et faites entrer tout le monde.

Les gardes se plièrent et ouvrirent les deux battants de l'imposante porte de bois sertie de fer (une sécurité de plus, selon l'architecte militaire. On se demandait d'ailleurs quelle sécurité il fallait en plus, car le domaine était preservé par un puissant Chatelet, un fort Dojon et une série de tours pouvant abriter des garnisons entière. Lui même avait en tête de faire trouer des meurtrières à couleuvrines, qu'il avait vu en Italie... il devrait en écrire une note à son oncle.) Observant d'un coin de l'oeil Gaubert, Constantin remarqua qu'il regardait les nouveaux arrivant d'un air de défiance. Un garde, après tout, doit se méfier de tout et de tout le monde. Sauf de ses maîtres, et encore. Les battants claquèrent contre les montants de pierre et la herse se souleva dans un cliquetis macabre, laissant enfin passer les visiteurs. Voyant une bannière croisée, il se souvint d'un échange épistolaire qu'il avait eu, il y a peu, avec un certain Theodran. Était-ce lui ?

Constantin eut un sourire simple, comme souvent et ouvrant les bras aux croisés et au Moine il dit :

Bienvenue à vous, Messires, sur les terres de la Famille Noldor. Je suis Constantin de Noldor, à qui ais-je l'honneur de m'adresser ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alexans de Noldor

avatar

Messages : 67

MessageSujet: Re: Arrivé d'un neveu, le frère de l'autre...   Sam 6 Juil 2013 - 13:24

Au bout du compte, Alexans n'étais pas si différent de son frère. Têtu comme une mule il aura bien vécu pauvrement jusqu'au bout du voyage. Ces derniers jours fusent les plus difficiles. Une chaleur étouffante et encombrante et surtout les ampoules... Ces vagabonds sont pour lui des gens pleins de courage qui doivent défier chaque jour de la vie. Il est certain qu'il en tire une leçon, jamais qu'il a pensé faire tout ceci en vain. Il a vécu comme un noble riche et sait ce que les nobles, pour la plupart, veulent et vivent, c'est ce qu'il est après tout. Il sait aussi ce que les moines et les religieux ont réellement besoin pour simplifier leurs tâches et leur vie. Maintenant, en vivant comme un vagabond lors de son périple, il sait comment les gens plus ou moins fortunés doivent vivre et sait un peu plus comment aider les plus pauvres et les va-nu-pieds. Tout ceci a un avantage politique que bien peu de gens peuvent se vanter,il a vécu de la même façon que bien des rangs de différentes classes sociales.

Comme déjà dit, ses dernières journées étaient plus difficiles du au manque de nourriture, à la chaleur et au manque d'eau. Toujours à genoux, avec une voix très sèche, il se demandait comment ils feraient pour le reconnaître. Ils sont après tout au Berry, parler des parents seraient trop simple, tout le monde les connait n'importe qui peut user de l'histoire familiale.


Theodran De Noldor a écrit:
Que l'on donne un godet d'eau et une pièce à ce vagabond et qu'on le fasse déguerpir !
Et surtout, va annoncer le retour de Théodran de Noldor, Nous sommes attendu.
Du foin pour nos chevaux, des rafraîchissements pour nos hommes ainsy qu'un bon bain pour Nous retirer cette foutu poussière seraient des plus appréciés..

Cette voix, il pouvait la reconnaître à des lieux à la ronde. C'était son frère, il eu un sourire face aux gardes, Theo ne pouvait pas voir ce sourire puisqu'il était dos à lui. Il se lève de peine et de misère et se retourne. Il avait quand même changé, un visage plus maigre, des bras un peu plus musclés à cause du travail chez les moines. Un ventre maigrichon et mal nourri et des cheveux entremêlés comme s'il ne s'était jamais lavé. Puis d'une voix rauque il regarde son frère.


Theodren, c'est moi Alex...

Interruption, Constantin fait son apparition à la grille puis se retourne, il le reconnait bien...

Je suis Alexans de Noldor...

Retombe sur les genoux, on ne sait pas si c'est la chance ou une coïncidence mais le bas du haillon monte un peu sous les bras d'Alexans. Il n'avait lui-même pas pensé à la cicatrice sur la hanche gauche. À Huit ans, dans ce château de son oncle au Berry, suite à un cours d'épéiste avec son père, Alexans avait voulu jouer à l'espion et attaquer un garde dans ce couloir sombre et dos à lui. Par instinct le garde s'est retourné rapidement et en tirant son épée de son fourreau il a fait un mouvement de bas en haut. Pensant que c'était un adulte il croyait qu'il toucherait à l'épée de son ennemie mais non, c'était un enfant avec une très petite épée de bois et au lieu d'avoir le résultat escompté, le garde toucha tout le flanc gauche de l'enfant qui se mis à pleurer de douleur, on pouvait voir une partie de la peau pendre de son corps. Le garde ne sachant pas il s'était excusé milles fois et a pris soin d'Alexans au côté du père jurant ainsi de protéger Alex de sa vie jusqu'à sa mort. C'est à partir de ce moment qu'Alexans se jura de ne plus jouer au soldat pour le simple plaisir mais d'user de la parole et de diplomatie avant de jouer à la guerre.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Theodran de Noldor

avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: Arrivé d'un neveu, le frère de l'autre...   Sam 6 Juil 2013 - 21:12

Le Castel, que dis-je ? la Forteresse ! ouvre ses lourdes portes. Architecture remarquable que Théodran retrouve avec une certaine émotion.
C'est là qu'il fit ses premiers pas, qu'il fut éduqué et appris à se battre.


Enfin chez soi.. susurre-t-il, visiblement ravi d'être arrivé.

Leur très Aristotélicien cousin, Constantin, les accueille en personne. Quel homme charitable !
Le voir ainsi les bras ouverts l'on pourrait s'imaginer apercevoir Christos lui-mêsme !

Le cadet s'apprêtait à répondre à son bon cousin, lorsqu'il fut couper par :


Theodren, c'est moi Alex...

... ... ... Impossible.

Il détourne la tête pour fixer l'homme en haillons.


Plait-il ?

... ... ... Ce regard, malgré la saleté qui règne sur son visage.. ce regard reconnaissable pourtant.

Alexans... ? Non ! Je ne peux le croire..

Le regard insistant. Cet homme maigrelet serait son aîné ???

Ah j'ai compris c'est une plaisanterie orchestrée pour mon retour ah ah !

Il rit nerveusement puis constatant que son frère reste sérieux, reprend le sien et se met hors de lui :

C'est une plaisanterie n'est-ce pas ?! Mais comment oses-tu te présenter de la sorte devant ta famille !
Où sont tes vêtements ? ta monture ? Ta dignité mon frère !


Rageant, Théodran saute à terre et se dirige vers Alexans le prenant par les bras pour le remettre sur pied.

Du nerf ! Ce comportement n'est point digne d'un Noldor !

Et voilà que le cadet met une gifle à son aîné. Comme au bon vieux temps.
Puis le fixant droit dans les yeux, après toutes ces années perdu de vu, la colère retombe et laisse place à l'émotion :

Théodran attrape le visage de son frère pour lui donner un baiser semblable au baiser vassalique.
Celui qui unit deux hommes ad vitam aeternam.


Mon Frère !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alexans de Noldor

avatar

Messages : 67

MessageSujet: Re: Arrivé d'un neveu, le frère de l'autre...   Sam 6 Juil 2013 - 22:03

Alex regardait son frère qui ne pouvait pas comprendre que les derniers jours sans voir âme qui vive et sans eau lui a demandé tout l'énergie qu'il disposait.... Il n'avait pas aussi tout dit dans sa lettre.... Il pris donc ses forces en main et regarda son frère droit dans les yeux après ce baiser loyal et prenait une voix forte pour que tous entende et n'est pas honte parce que lui-même croit ce qu'il a fait demandait un courage mais le comprendraient-ils?

Theo, écoute moi, quand je t'ai envoyé la lettre qui disait que j'allais rejoindre les moines, je n'avais pas spécifié que j'allais faire un vœux de silence, ni que j'allais vivre comme eux. Je suis parti de chez Pascal, mon précepteur, sans en simple robe brune comme les moines et sur un dos d'âne qui n'avançait pas. Durant cette année, les moines ont essayé de me convaincre de rester avec eux et avec le Très-Haut. Toi qui est le plus adorateur de Dieu que je connaisse, tu devrais comprendre ces moines...

Au bout d'un an, ma pensé et mes études, ce qui me restait à faire, en étaient terminés. Il fallait que je retourne chez moi. Les moines vivent dans la pauvreté, sans écus, sans habits... Je m'étais donc débarassé de ma robe, marre de la porté. Mon âne avançait moins rapidement que mes pieds et comme je n'avais rien à transporter, je l'ai laissé. J'étais parti sans mon épée, sans bouclier, sans lettres de noblesse... Juste moi, Dieu.. oui oui Dieu, que j'ai pensé à vous. Mais il le fallait, je ne comprenais pas pourquoi le Très-Haut avait décidé de tout nous enlever en l'espace d'un mois et je me suis dis que peut-être qu'il voulait simplement me montrer la voie du rien.... Après la perte de nos parents, tu es parti chez ton officier, notre sœur était déjà assez vieille et têtue pour être marchande et moi je n'avais pas fini avec Pascal...


Prend une respiration et se met sur ses deux pieds.

J'ai vécu comme un pauvre Tehodran. Puis pendant mon voyage, malgré le fait que je ressemblais à un brigand, les gens m'ont aidé. Des gens qui avaient à peine nourrir leur famille m'ont offert du pains et du vin. J'ai travailler comme eux dans les champs pour me faire quelques misérable écus et travailler à la sueur de mon front. Toi, mon frère, tu t'es déjà mis à leur place une fois dans ta vie? Juste à savoir à l’accueil que j'ai eu le droit quand tu m'as vu la première fois, je ne crois pas que tu l'aies fais... Je ne t'en veux pas, nous sommes une famille de noble et si on devait s'occuper de chaque personne qui vit la misère on aurait tout le poids du monde sur nos épaules.

Prend l'épaule de son frère et regarde les autres...

Ne voyez pas cela comme une honte, chaque jour pour moi a été un défi. J'ai appris beaucoup, vous savez que je me suis toujours concentré sur le droit, la politique et la diplomatie, je me suis mis à la place des gens, j'ai étudié comme un forcené sur l'histoire et notre politique. Je suis prêt maintenant, prêt à faire ce qu'il doit être fait...

Regarde son frère à nouveau dans les yeux...

Fait demander des vêtements pour moi, un bain, un bon repas... Qu'on m'installe à un bureau, j'ai des lettres a envoyés.

Regarde à nouveau les autres.

Ma première lettre sera aux dragons. Je deviendrai avocat de la cours d'appel de France. La deuxième ira au duc de Berry, je demanderai à m'impliquer comme juriste et avocat du Berry et la troisième lettre ira à notre oncle enfin que je puisse rejoindre notre parti politique du Berry. Qui de mieux que moi pour parler au nom du peuple et savoir leurs besoins après ce que j'ai fais... Je ferai honneur à la famille mon frère et tu le sais que je n'ai jamais fuis une situation, il fallait que je le fasse et maintenant c'est fait, n'ait pas honte, pas toi, nous sommes frère, on s'est battu côte à côte, tu sais ce que je vaux, faut me faire confiance. Enfin, si je suis aussi faible et à genoux devant toi c'est qu'en trois jours je n'ai vu personne, je n'ai pas mangé et je n'ai presque pas bu d'eau. Si toi tu es assoiffé après une course à cheval, imagine moi...

Lui sourit le regardant, attendant une approbation.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Constantin

avatar

Messages : 130

MessageSujet: Re: Arrivé d'un neveu, le frère de l'autre...   Mer 10 Juil 2013 - 21:25

Belle explications entre frères, pensa Constantin. En attendant, il était en train de les faire poireauter dans la cour du Chateau. Il leur fit un sourire et d'un geste ample les invita à entrer.

Mais, se retrouvant devant la porte, il la trouva close. Et il n'avait pas les clés... Aristote ! pensa t il, nous sommes bloqués !

Gardes ?! Gardes ! Ouvrez-nous !

Constantin tambourina à la porte. La plaisanterie était de très, très mauvais goût !

Gardes ! Gaaaaaaardes ! Ouvrez cette porte ! Que Saint Nicolaïde soit martyrisé à nouveau si vous n'ouvrez pas cette porte ! GAAAARDES !

Il tambourina plus fort, quelle horreur ! Mais quelle horreur ! Bloqués à l'extérieur !

Gaaardes ! Ouvrez, je vous en supplie ! Nous allons nous faire dévorer par les loups bande de bazins sans cervelle !

Et, épuisé par tant d'efforts (oui, il lui en fallait peu), Constantin s'agenouilla sur le sol, et se mit à prier pour une intervention divine !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Savary

avatar

Messages : 41
Localisation : a l' entree

MessageSujet: Re: Arrivé d'un neveu, le frère de l'autre...   Jeu 11 Juil 2013 - 11:17

arrive de l autre coté du domaine ou il fessaient sa ronde voie tout un groupe devant la grille
et bien ouvrons la grille et le plus vite sera le mieux je pense il prit la clef et ouvrir la grille


entré je vous en prit .
Revenir en haut Aller en bas
Alexans de Noldor

avatar

Messages : 67

MessageSujet: Re: Arrivé d'un neveu, le frère de l'autre...   Jeu 11 Juil 2013 - 12:05

Sourit amusé de voir Constantin se mettre a genoux suppliant le divin pour que le tout s'ouvre, voilà le garde et va vers Constantin l'aidant à se relever....

Merci à vous, Constantin.

Il entre avec tout le monde et se dirige vers le château où il pourra retrouver ses affaires.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivé d'un neveu, le frère de l'autre...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivé d'un neveu, le frère de l'autre...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BRUDER / SCHWESTER - Frère / Soeur militaire (F - N)
» [RP]L'arrivée
» Messe d'adieu à notre frère Anatol
» Arrivée précipitée
» Question sur l'équipement eau arrivée au niveau 11X

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de la famille de Noldor :: Vicomté de Savigny - Château du Préau - Domaine de Gilgaalad et Ardegonde :: Entrée du Domaine - Le Grand Portail-
Sauter vers: